Forum des maladies environnementales dont MCS (Sensibilité Chimique Multiple) et électrosensibilité.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Valérie (mon parcours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
valérie



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Valérie (mon parcours)   Lun 7 Mar - 15:57

Voilà en parcourant la toile, j'ai enfin mis un nom sur ma maladie, merci à vous.

Voici comment je suis arrivée jusqu'ici.

Chimiste de formation, j'ai commencé à travaillé assez jeune (tout juste 18 ans) , je travaille tout d'abord pendant 8 ans dans la chimie des bétons, j'utilise divers produits chimiques (acides, bases, ...) et suis également en contact avec des poudres de ciments et de bétons.

A cette période là, je n'ai pas vraiment de "symptômes" mis à part des sinusites à répétition (je travaille sur Paris, je met ça au titre de la pollution).

Ensuite, je suis mutée à Nantes, dans la chimie de l'environnement.
J'utilise les mêmes acides, voire des acides plus nocifs (Acide sulfurique, acide Fluorhydrique,...), je ne ressens pas de symptômes caractéristiques (à part une sécheresse labiale en fin de journée, pendant les attaques acides).
Arrive janvier 2009, je fais un 1er accident du travail lors d'une manipulation avec de l'acide Fluorhydrique (le pire de tous, il peut faire fondre le verre), suite à un dysfonctionnement des hottes d'aspiration (cet accident a été reconnu comme accident du travail).

Je commence à ressentir un échauffement au niveau du visage, des picotements et mes joues commencent à rougir, seulement 3 heures après le début de la manipulation (l'effet retard est sournois car du coup il est trop tard pour appliquer les produits de soins).
Après une admission aux urgences dans la journée (radiographie pulmonaire,...) et une grosse frayeur, finalement il n'est constaté aucunes lésions.

3 jours après cet incident, je retourne sur mon lieu de travail et réactivation des symptômes (grosse rougeur au niveau du visage , gorge et yeux irrités), retour aux urgences (bilan RAS).
Entre temps, consultation dermatologique (car les rougeurs du visage ne se dissipent pas), elle me parle de roséole qui peut-être traité au laser (mais non remboursé par la sécu et qui ne dure que 3-4 ans).

A cette période, je précise que j'allaite mon 1er enfant (qui a 9 mois) et que j'ai dû arrêté l'allaitement par peur de contamination du lait.
Ensuite en mars 2009, je suis enceinte, je ne manipules donc plus de produits semblables.

De Novembre 2009 à juin 2010 je suis en congé maternité, et ne suis plus en contact avec ces produits, pendant cette période je développe un SCI (Syndrôme de Colon Irritable), maintenant je me pose seulement une question si cela peut avoir un rapport avec le MSC ?

Juin 2010, je reprends le travail, rien à signaler pendant cette période (j'allaite mon 2ème enfant)
Août 2010, manipulation à l'acide Sulfurique, et réactivation des symptômes toujours avec cet effet retard de 2-3 heures (voir plus).
Je réagis très violemment cette fois-ci, les symptômes persistent pendant au moins 3 semaines.
Symptômes: Rougeurs au visage, yeux en feu et muqueuses de la bouche rouge sang et sensation d'avoir quelque chose de coincé dans la gorge.

De nouveau, radio pulmonaire (pas d'atteinte pulmonaire, ouf) , consultation ORL (pas de lésions au niveau de la trachée et du larynx), elle me dit que la gorge est un organe qui régit violemment au stress donc cela peut expliquer la sensation dans la gorge. J'ai l'impression d'être une malade imaginaire...

Entre temps, je décide de m'éloigner de l'ambiance du laboratoire et de changer de bureau.
Par ailleurs, mon médecin m'oriente vers un service de pathologie professionnelle du CHU de Nantes (Pr Géraut).
A cette période, je ne le vis pas très bien, je suis contrainte de changer de travail et en plus mon entourage professionnel ne comprend pas pourquoi et je suis mise sur la touche (pour ne pas dire au placard), je ne sais pas où je vais sans compter les inquiétudes quant à ma santé.

Après consultation avec le Pr Géraut (il a travaillé sur ce sujet, et connait le problème), j'en sais un peu plus sur ma pathologie et lui me conseille des crèmes de protection et me dit de changer de métier.

Depuis que je ne travaille plus au contact de produits, je précise que je n'ai plus eu aucuns symptômes.
En revanche, je garde une gêne permanente envers les odeurs chimiques et les odeurs particulières.
J'ai un odorat exacerbé, je peux sentir n'importe quelles odeurs (type aérosol, parfum, bougie,cigarette...) de très loin alors que personne dans l'entourage ne le sent.

Cela est parfois dérangeant et gênant, notamment pour les odeurs d'ail, d'oignons et poireaux que je peux sentir jusqu'au lendemain (le pire est que je sens ces odeurs au travers de l'haleine, mon mari n'a plus le droit de manger ces aliments sinon plus de bisous pendant 3 jours...), les odeurs type fumée m'incommodent aussi (feu de bois, feu de cheminée), je ressens des picotements dans la gorge et mes yeux sont rouges.

Je ne dirais pas pour l'instant que cette maladie me fait souffrir, en revanche elle me dérange au quotidien et nous avons dû modifier nos habitudes pour y faire face.
Je dois changer de travail et donc de lieu de travail dans les prochains mois (cela est dût aussi à la maladie mais maintenant je le prends plus comme une opportunité), j'espère que cela permettra de diminuer mes symptômes .
Quand à savoir si cette maladie (je préfère employer le terme affection qui me semble plus approprié) pourrait être reconnue professionnellement je n'y crois malgré que ce soit évidemment le cas.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valérie (mon parcours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» Valériane
» Parcours de Découverte des Formations et des Métiers
» Parcours alpha (test)
» Les Loges de septembe 1978 à juin 1980 de Valérie Guise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MCS et maladies environnementales :: Les membres :: Témoignages et parcours des membres-
Sauter vers: